Benjamin Péret : Le Gigot sa vie son œuvre

Une jeune femme, qui était peut-être une princesse, passait ce matin de printemps dans l’avenue des Champs-Élysées, traînant derrière elle une brouette remplie de pommes. Arrivée à la hauteur du Rond-Point elle éclata de rire et dit :
— Il flotte quelque chose dans l’air.
[…]
Cependant, Mme de Freycinet n’était pas au terme de ses aventures. Arrivée à la hauteur du Select-Bar, elle s’arrêta un instant pour souffler car, chose curieuse, depuis que la négresse avait mis ses orteils dans la brouette, son poids en paraissait doublé.
Benjamin Péret, extrait de « Le Conte voué au bleu et au blanc » [1923],
Le Gigot sa vie et son œuvre [1957],
in Œuvres complètes, tome 3, Eric Losfeld, 1979, p. 193

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *