Serge Fauchereau : Lecture de la poésie américaine

Les démonstrations techniques et érudites de Marianne Moore sont infiniment plus proches du tourbillon d’image de Francis Ponge. Williams a « pris le parti des choses » à sa façon, en ne recevant que leur aspect extérieur : brouette rouge, papier d’emballage, lit, chaise. « Et voici que maintenant on voit la chaise, le mouvement de la main, la forme des barreaux. Leur signification demeure flagrante, mais au lieu d’accaparer notre attention, elle est comme donnée en plus… Ce sont les gestes eux-mêmes, les objets, les déplacements et les contours, auxquels l’image a restitué d’un seul coup (sans le vouloir) leur réalité… » Mais il faudrait citer toute cette page d’Alain Robbe-Grillet qui réalise involontairement un commentaire parfait de poèmes comme « Le Grand Chiffre » ou « La Brouette rouge ». Ce qui ne semble qu’un procédé chez W. C. Williams sera repris et amplifié dans les années trente par un groupe de poètes se réclamant de lui ; ce sera l’Objectivisme.

Serge Fauchereau, Lecture de la poésie américaine,
éditions de Minuit, 1968, p. 71.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *