Saki : Nouvelles (1)

Je me sentais donc un peu au creux de la vague quand la Duchesse me demanda de lui écrire quelque chose pour son album — quelque chose de persan, voyez-vous, qui serait un tout petit peu décadent — et j’ai donc pensé qu’un quatrain sur un œuf cassé ferait l’affaire. Voici à peu près ce que ça donne :

Cot cot cot fait la poulette
Haut perchée sur la brouette
Où est passé ton coco
Il a roulé au tombeau

La duchesse critiqua le tombeau qui donnait pourtant à mes yeux quelque chose de définitif à la pièce. Elle ne le trouva pas non plus assez persan, comme si j’avais voulu lui fourguer un chaton dont la mère aurait fait un mariage d’amour plutôt que de convenance.

Saki, « Le Rubaiyat de Reginald » [1904],
in Nouvelles, traduites de l’anglais par Gérard Joulié,
L’Âge d’homme, 2003, pp. 41-42.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *