Raymond Queneau : Battre la campagne

LE PAYSAN À LA VILLE 

Endimanché comme une poésie
le pé Mathieu va-t-à Paris
‘l’a dans sa poche son petit transistor
sa télé portative et son stylo en or
il va pas voir la tour Eiffel
ni Notre-Dame ni la Sainte-Chapelle
mais il se précipite au Sexy
au Crazy Horse Saloon et ses après-midi
il les passe à la Bibliothèque Nationale
à lire des brochures sur l’histoire communale
ou bien encore aux Archives à étudier sa généalogie
et quand il en a assez de Paris
il reprend sa bérouette
pour charrier un peu de purin
faut mettre la main à la pâte
pour faire pousser le bon pain

Raymond Queneau, Battre la campagne [1968],
Gallimard, coll. « Poésie », 1994, p. 168.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *