Éric Chevillard : Du hérisson

Coïncidence

ou pas, en même temps que vous a surgi ce hérisson naïf et globuleux. S’il est à vous, reprenez-le, je n’en veux pas. S’il s’agit d’un cadeau, je le refuse. Très peu pour moi. Ne me plaît pas. Reprenez-le. Soudain vous voilà, et avec vous quoi ? Ni fleurs ni chocolats, et votre brouette de confitures a dû s’embourber ou se renverser en chemin — avec vous quoi ? Ni le sac de plâtre ni le parpaing dont l’homme a constamment besoin — avec vous quoi ?

Éric Chevillard, Du hérisson,
éditions de Minuit, 2002, pp. 11-12.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *