Christian Prigent : Œuf-glotte

Simone, moi, Michel et Christine, Maophile :
— gland-mère, gloire aux graillons, gloire aux patates au lait !

(on se bourre jusqu’à l’os. Le lait bout. Il y a encore de l’herbe et des grenouilles au fond. Les brouettes trouent l’espace, chargées de mottes. On fait sortir de terre les vers en tapant du talon : « Issez, lombrics ! Bissez, nombrils ! Pissez, tombeaux bouseux ! »)

Christian Prigent, Œuf-glotte,
Christian Bourgois, 1978, p. 85

 

Moi :
— accord des cordes !
décor des corps craqués !
coups d’yeux à Holger Meins, autopscié, scié sec !
Poubelles des sus, des lus, des dits, des signés, des souscrits !
Tas des books, stocks sanglants des drapias !
Écriturains, bons à rin !
Serviettes puées des tics !
Signures des cerveaux veules au bas des petits scions !
Momies d’lainines, chair des marx en brouettes !
J’ai perdu des membres dans cette gabarre-là !

Ibid., p. 95

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *